· 

CONFINEMENT : Essayons de bien le vivre !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si tout le monde s'en doutait, le confinement est parti pour durer. Même temporaire, ce moment peut devenir difficile à vivre pour tout le monde, ou est déjà difficile à vivre pour certains d'ailleurs. Mais on le sait, rester chez soi est le meilleur acte solidaire que l'on puisse faire. Alors voilà quelques idées tirées de l'équilibre de vie pour essayer que cela se passe le mieux possible.

 

L'émotion tendance est la frustration.

 

Être privé de sa liberté et de tout ce qu'elle permet va forcément créer des frustrations et donc  : du mal être, de la déprime, des colères, de la tristesse....Bref, les émotions vont se manifester et c'est normal.

A l'heure actuelle, on est privé de nos activités les plus simples du quotidien. On fait face à des limites qui atteignent ce qu'on peut appeler notre vie « normale » et nous nous confrontons au sentiment d'impuissance.

 

Ami spécialiste de l'hyper contrôle, il va falloir lâcher prise !

 

Le meilleur moyen de dépasser nos frustrations est d'accepter que la situation dépasse nos compétences. Nous ne contrôlons rien aux circonstances du confinement. Notre seul pouvoir dans l'état actuel est d'organiser nos vies pour le vivre au mieux avec les cartes qui sont dans notre jeu.

Alors autant utiliser notre énergie à trouver un équilibre temporaire pour permettre à soi et aux personnes qui vivent avec nous que cela se passe le mieux possible.

 

Réfléchir à une situation où tout le monde y trouve son compte.

 

Pour que cela puisse durer, il n'est pas possible que cela soit 1 ou 2 personne(s) qui fasse(nt) des concessions et que les autres profitent.

Même s’il y a des enfants, même si on vit tous 24h/24h sous le même toit, même si on manque d'espace, … il est important que tout le monde trouve son compte dans la situation de confinement.

 

 

Chacun doit se responsabiliser à son niveau et pour y arriver des concessions doivent être faites de part et d'autres.

 

 

Voilà quelques règles qui peuvent aider à traverser la période :

 

1/ Tu te responsabiliseras de ton humeur !

Tu es frustré, tu en as ras le bol, tu veux sortir. Personne n'est responsable de la situation, tu es le seul responsable de la manière dont tu le vis. Donc personne ne sera ton punching ball ! Si tu as besoin de te défouler tu as ton oreiller ou tu n’as qu'à faire 50 burpees ou jumping jack ou les 2. Ça devrait te calmer !

 

2/ Tout le monde participera aux tâches de la maison :

Personne ne sera la bonniche de la maison. Donc tout le monde s'y met. Il est tout à fait possible de trouver une répartition des tâches même avec les plus jeunes. Exemple : Ranger les jouets, mettre les sets de tables, mettre ton linge au sale, ... sont tout à fait accessible.

Attention : même si ce n'est pas fait parfaitement, on lâche prise. L'idée est qu'ils soient fiers d'avoir aidé et qu'on les accompagne dans leur fièreté. De ce fait, ils auront envie de recommencer.

 

 

4/Chacun se responsabilisera de ses tâches : télétravail, tâche attitrée, respect du temps de pause de l'autre, devoirs. Tout le monde a des obligations, et chacun en est responsable.

 

5/ Tout le monde devra avoir du temps pour soi !

Que tout le monde ait du temps pour soi fera office de soupape pour permettre la vie en communauté. Plus on limitera la frustration, en luttant contre le sentiment de subir plus on a des chances que personne ne pête un plomb.

Donc on se met tous d'accord pour octroyer à chacun du temps pour soi au moins 1 fois par jour.

Le temps pour soi de chacun doit être respecté. On ne dérange pas la personne qui prend du temps pour elle pour n'importe qu'elle raison. Dès lors, à moins que la maison brûle, on laisse cette personne tranquille.

 

6/ On ne jugera pas les loisirs de l'autre.

Étant chacun dans nos vies à l’accoutumer, on n'a pas forcément le temps de regarder ce que fait l'autre pour se détendre.

Si votre fils choisit pendant l'heure qui est la sienne de jouer à des jeux vidéos ce qui pour vous est une perte de temps, respectez-le. Il sera d'autant plus facile de le faire adhérer à la vie de la maison après.

 

7/ On organisera des temps pour tous : organiser des moments pour la famille, pour le couple, pour soi et tout le monde doit respecter ces temps. Il est important de retrouver d'autres personnes pour discuter, jouer, regarder un film ensemble. Quant à être ensemble, autant avoir de bon moment parce que malgré toutes nos différences et tout nos différents, on s'aime !

 

8/ Tu stopperas ta culpabilité du bien faire.

L'important n'est pas d'être parfait ni de le devenir mais de faire de son mieux le temps que ça dure.

Le confinement est une situation temporaire tout va rentrer dans l'ordre un jour ou l'autre. Alors ne vous mettez pas la pression inutilement et ne la mettez pas aux autres non plus.

Relativisez, gardez en tête que ce n'est que temporaire !

Vous ne jouez pas la vie du petit dernier, en arrivant pas à lui faire lire sa lecture sans faute.

Votre travail ne sera pas réalisé comme au travail, normal vous êtes à la maison.

Alors on prend en compte les contraintes du moment dans ce que l'on fait ou essaye de faire et on fait de son mieux.

 

9/ Tu t'isoleras, en cas de pétage de plomb ! Au lieu d'aboyer sur tout le monde, on avertit qu'on va s'enfermer dans une pièce pour faire redescendre la pression et qu'il est interdit de déranger jusqu'à qu'on sorte de soi-même. Et tout le monde respecte !

Cela évitera de culpabiliser de mots regrettables lâchés sous la colère.

 

Bon courage à tous, on est tous dans le même bateau ! L'important est de pouvoir se retrouver tous après.

 

 

 

 

Delphine Péchoux-Poretto

 

Coach en Équilibre de Vie.

Me contacter