· 

PRENDRE DU TEMPS POUR SOI

 

 

« De toute manière, je n'ai pas de temps pour moi. » Voici une phrase qui revient régulièrement dans les accompagnements que je réalise. Je trouve fréquemment un certain fatalisme dans mes clients lorsque l'on aborde leur planning.

 

Comme si c’était finalement, une autre personne qui décidait pour eux des rdv pris, des engagements, des loisirs choisis, … comme si leur vie était décidée par une autre personne.

Il est vrai que dans la vie nous vivons avec des obligations, des contraintes, mais il arrive régulièrement d'oublier que personne n'est là pour nous imposer nos choix. Prendre du temps est la même chose.

 

Personne ne nous empêche de prendre du temps pour soi.

 

En terme d'équilibre de vie, prendre du temps pour soi est le domaine qui fera la différence entre une vie assumée et une vie subit. Entre une vie équilibrée et une vie branlante.

Une fois du temps de vie intégré dans son planning, la frustration de n'avoir pas de place dans sa vie disparaît et finalement cela permet d'accepter tout le reste. Un sentiment de respect de soi fait changer le regard sur toutes les obligations et contraintes auxquelles il est impossible de réchapper.

Le fond et la forme de ce temps pour soi n'est pas ce qui compte.

 

Ce qui compte c'est qu'il soit de qualité et régulier. Ces 2 points sont primordiaux.

Ce que vous faites pendant vos temps à vous, ne regarde que vous. Cela ne doit dépendre de personne d'autre que vous. Car comme son nom l'indique c'est pour vous. Personne n'a un droit de regard, d'avis, de jugement à avoir sur ce temps là.

Vous aimez lire, lisez. Vous aimez jouer au jeu vidéo, jouez. Vous aimez partir courir, courez. Vous aimez regarder des séries, regarder des séries.

 

Choisir son temps à soi, est le moyen de se satisfaire soi et c'est en ce sens que cela sera qualitatif. Dans ce qu'on choisit pour soi, il ne faut pas de demi mesure, ou vouloir combiner une tâche avec du temps pour soi. Non, ce temps est là pour ne satisfaire qu'une personne : SOI.

 

Ensuite régulier, si c'est exceptionnel cela ne suffira pas à vous faire prendre conscience que vous avez une place dans votre vie mais fera l'effet inverse : pourquoi si peu ? C'est ma vie et je n'ai pas le temps de faire ce que j'aime. Bonjour, Frustration x2  !! … . Il est préférable que cela dure moins longtemps mais que ça soit plus régulier plutôt exceptionnel. En faite, c'est comme les abdos. Il vaut mieux un peu tous les jours que 100 toutes les 3 semaines.

 

Concrètement, pour avoir un temps pour soi. Il faut prendre RDV avec soi-même. L'enregistrer sur son agenda et le respecter comme un RDV chez un Docteur ou un Garagiste. Par respect pour la personne, nous honorons ce RDV et c'est de même avec soi.

Poser son RDV sur son agenda à 2 effets, bloquer un temps pour soi mais aussi de pouvoir prendre conscience que OUI, nous avons du temps pour soi. Car il est facile d'oublier mais les écrits restent eux.

Rien de plus rassurant lorsque l'on regarde sa semaine à venir de voir que Oui, nous avons pensé à nous octroyer du temps et encore plus bénéfique lorsque l'on regarde la semaine passée et que nous pouvons constater que nous avons respecté ce RDV avec nous-même. Cela fait du bien à l'estime de soi, à la confiance en soi et à l'affirmation.

 

L'estime de soi, car oui, je compte dans ma vie. Je m'aime assez pour garder du temps pour moi.

La confiance en soi, car oui je suis capable d'honorer ce que je mets en place

Et affirmation, oui j'ai droit de prendre de la place dans ce planning qui est finalement tourné principalement pour les autres.

Après reste la culpabilité de prendre du temps pour soi. Et oui, comment assumer d'être entrain de se faire du bien pendant que finalement la terre continue de tourner et que les tâches ne se font pas. La première des choses à constater est que finalement je suis plus disponible, avenante et souriante envers tout ce petit monde qui m'entoure une fois que je me suis octroyé un petit temps pour moi.

 

 

Et surtout, il y a un petit test à faire.

Prenez un semainier, et en toute honnêteté coloriez avec une couleur différente chaque thème du temps que vous consacrez à votre travail, à vos enfants, à votre conjoint(e), aux tâches ménagères et enfin à vous. Je suis sûre que la couleur qui vous concerne n'est pas celle qui domine. Alors abusez vous vraiment ? Cette culpabilité est elle vraiment légitime ? NON.

 

Alors, go. On prend son agenda et on se pose un Rendez-vous avec soi-même. Et surtout, n'hésitez pas à écrire MOI. Vous allez voir ça fait beaucoup de bien.

 

Et pour en discuter, c'est par ici.

Delphine Poretto