· 

L'EQUILIBRE DE VIE : l'art d'être heureux dans sa vie.

 

La vie, c'est jongler. Nous avons plusieurs vies en une : vie familiale, vie professionnelle, vie parentale, vie amoureuse, vie sociale, vie pour soi, ….

Et donc pour être heureux, il faut savoir jongler entre ses différentes vies, ses obligations, ses besoins et ses envies.

Le temps est lui inextensible alors que tous les éléments de vie sont eux toujours plus grands.

Notre vie évolue elle aussi en ajoutant de nouveaux paramètres : au début, on ne vit que pour soi, puis avec une vie sociale, puis une vie professionnelle, puis une vie de couple, puis une vie familiale, … toujours plus de paramètres, toujours plus d'éléments de vie mais toujours autant de temps, ce qui nous demande à savoir s'adapter.

Alors justement, comment jongler ? Quoi faire passer en priorité ? Comment faire les bons choix ?

Finalement, l'art de l'équilibre de vie c'est répondre à ses obligations, aux besoins qui dépendent de soi sans oublier nos envies.

Une fois que l'on a compris que le temps est incompressible mais que les sollicitations, elles, ne le sont pas. Nous avons la donne. Alors comment faire avec toutes ces cartes en main.

 

Tout d'abord, il ne faut pas se mentir chaque domaine de vie est lié.

Un de mes clients m'a fait la remarque que sa vie professionnelle n'interférait pas dans sa vie amoureuse. Que chez lui tout était bien cadré. Sauf que c'est se leurrer que de croire que rien est lié. Un sportif professionnel qui vient de devenir papa, demandez lui si le fait d'être réveillé toutes les nuits n'interfère pas avec sa forme physique ?

Vous vivez en couple et travaillez beaucoup et tard, et vous sentez que votre relation avec la personne que vous aimez en est impactée. N'allez vous pas réfléchir à comment faire concorder votre vie professionnelle et votre vie amoureuse …

Vous annulez pour la énième fois votre séance de sport car il faut que vous restiez au travail, où que vous ameniez votre enfant chez le docteur, ou parce que le réparateur doit passer à la maison.....n'y a-t' il pas une once de frustration qui apparaît.

Bref des exemples pour prouver que chaque domaine de vie s'influence, il y en a plein. Nous en avons tous.

Il est utile de nourrir tous les domaines de vie car n'en nourrir qu'un, c'est se créer un déséquilibre et la vie est faite que nous ne savons pas ce qui sera important demain. Cela ne veut pas dire consacrer le même temps à tous mais ne pas en abandonner un, trop longtemps.

 

Et c'est justement ce lien entre les différents domaines de vie, dont on parle en équilibre de vie.

 

Comment construire son équilibre ?

 

- Quels sont mes priorités ?

Oui, car cela peut sembler bête comme question. Mais une fois que l'on n'est plus à la recherche d'une réponse politiquement correcte, que l'on a plus peur du qu'en dira-t-on, que l'on osera ne pas se mentir, alors on pourra répondre honnêtement à cette question.

Ma priorité est-elle mon travail ? Est-elle mes enfants ? Est-elle ma vie de couple ? Est-elle ma vie sociale ? Est-elle mon loisir ? Est-elle moi......

Car la réponse n'est pas la même pour tous. Autant on peut tous se poser cette question, autant pouvons nous tous en assumer la réponse. Assumer envers soi et assumer devant les autres.

L'équilibre de vie se base sur le fait d'être honnête envers soi-même, de savoir assumer ses priorités et enfin d'agir dans le sens de nos priorités.

 

- La répartition de mon temps est-elle en corrélation avec mes priorités ?

Une fois les priorités établies, maintenant voyons comment est organisée votre vie. Consacrez-vous du temps à ce qui vous est important ? Où perdez-vous du temps ? Parce que oui, nous perdons tous du temps dans des choses qui ne font pas parties de nos priorités.

Il est important d'en prendre conscience car nous avons tous à notre disposition une cagnotte temps qui est grignotée par des choses qui ne sont pas prioritaires.

De plus, il faut aussi savoir se méfier des personnes qui sont spécialistes du grignotage du temps de l'autre.

Bref, sachez ce qui est précieux pour vous, placer le dans vos priorités et enfin consacrez lui du temps.

 

- Se responsabiliser de sa vie.

En équilibre de vie, ne nous leurrons pas sur de quoi est fait la vie. Elle est faite d'obligations, de besoins incompressibles auxquels nous devons consacrer du temps. Sur lesquels nous n'avons pas vraiment de pouvoir de décision, et en quelque sorte, nous subissons !

C'est en ça qu'il faut savoir être lucide, et savoir mener les batailles là où il est utile de les mener.

Il y a dans nos vies des règles que l'on subies et qui sont établies par d'autres personnes.

Cependant ce n'est pas pour ça qu'il faut estimer que tout est la faute des autres. Et c'est là, où savoir faire la nuance entre : est ce que je peux agir et est ce que je ne peux pas agir, est important.

Car il est facile de remettre la cause de tout nos problèmes sur les autres. Les phrases tel que « je n'ai pas le choix », « de toute manière ce n'est pas moi qui décide », « on ne me demande pas mon avis »....sont des phrases qui sont faciles à dire pour défausser nos problèmes sur la responsabilité de l'autre. Quoi qu'il arrive dans notre vie nous avons fait un jour un choix.

Si nous ne supportons pas le travail que nous faisons. Rien ne nous oblige à rester. C'est que nous faisons le choix d'y rester parce que nous avons d'autres priorités dans notre vie qui font que nous choisissons d'y rester. Si nous ne supportons pas notre mari est que nous restons avec ? C'est notre choix, nous avons le choix de partir ou le choix d'accepter de vivre avec une personne que l'on aime pas. Mais personne ne prend la décision à notre place.

En équilibre de vie, on apprend à se responsabiliser sur les choix que nous faisons, sur les décisions prises et leur conséquences. On se sort de la posture de victime pour redevenir responsable. C'est difficile parfois à l'admettre mais on est responsable de notre vie et de ce qui s'y passe. Mais en redevenant responsable de nos actes, on retrouve la liberté.

 

- Où est ce que je peux agir ?

Donc avant de commencer à lutter, à vouloir reprendre sa place, il faut se poser la question : est ce que là je peux agir ? Oui ou Non. Si je ne peux pas agir ce n'est pas la peine de chercher à lutter. Il faut chercher là où l'on peut changer les choses. Là, où l'on retrouve la posture pour agir.

Exemple : je ne suis pas d'accord avec les changements dans l'entreprise où je travaille. Mon employeur m'impose des changements que je n'aime pas. Cela affecte ma qualité de vie professionnelle. Est ce que je peux agir ? Clairement, il est difficile de faire changer d'avis à son chef. Est ce que j'accepte cette situation ? Oui ou non. Oui. J'accepte et je fais ce qui a été décidé. Je n'accepte pas, qu'est ce que je peux faire ? Rester ou partir ? Si je choisi de rester : j' accepte, si je veux partir : je cherche un autre travail. Mais si mon travail a changé, que j'accepte de le faire même s'il ne me plaît pas, ce n'est pas la faute de mon chef, c'est bien moi qui ai fait le choix de rester.

Je ne dis pas que le choix est facile. Parfois, il faut choisir entre le pire et le moins pire mais le choix c'est toi qui l'as.

 

 

- Est ce que je prends du temps pour moi ?

En équilibre de vie prendre du temps pour soi est indispensable pour pouvoir durer dans le rythme de vie infernale du quotidien. Considérer comme une forme d’égoïsme par certain, il est surtout un moyen de se ressourcer et de pouvoir durer sur du long terme.

Prendre du temps pour soi, nous permet aussi de ne pas subir notre vie. Moins on se laisse de place dans sa vie, plus la frustration est présente.

Et il peut en naître des sentiments de ne pas être important, le sentiment d'être une victime, le sentiment que personne ne s'occupe de nous, le sentiment de ne pas avoir de vie, le sentiment d'impuissance.

Prendre du temps pour soi, c'est se dire que nous sommes aussi importants que les autres. Aussi importants que nos enfants, que notre conjoint, que notre travail, que nos parents... .

Accepter de prendre du temps pour soi, c'est un acte d'amour que nous nous donnons et une bouffée d'air pour nous permettre d'être disponible pour les autres.

C'est indispensable !

 

-Savoir s'adapter.

Un équilibre n'est jamais définitif. Tout peut être remis en question en un instant. L'équilibre de vie ne se définit jamais de la même manière, il évolue en fonction de notre propre évolution personnelle, en fonction de ce qui nous entoure, mais aussi en fonction des éléments de vie qui évoluent, des aléas.... rien n'est jamais définitif.

Avoir un équilibre c'est savoir s'adapter aux différentes circonstances. Savoir toujours se poser les questions de nos priorités, savoir si nous consacrons du temps à ce qui nous est important, prendre le temps de se prendre du temps pour soi et parfois poser les choses pour essayer de trouver de nouvelles perspectives dans des domaines où nous ne voyons plus de solution.

L'adaptation demande du temps, demande de la réflexion, de se poser les questions de base pour ensuite remettre en place un équilibre jusqu'aux prochains aléas.

L'équilibre d'un jour n'est pas l'équilibre de toujours. Les priorités changent, les projets évoluent, des aléas de vie, ...l'équilibre évolue.

 

- Quand est ce que je souffre de déséquilibre de vie ?

Lorsque l'on pense devoir faire des choix, abandonner des choses qui nous sont importantes.

Lorsque l'on commence à avoir la sensation que l'on subit sa vie.

Lorsque l'on sent que nous sommes en surrégime et que nous n' allons pas pouvoir tenir le rythme.

Lorsque l'on compte le nombre de jour qui nous sépare des prochaines vacances alors que c'est la reprise.

Lorsque l'on se sent emprisonné dans son quotidien.

Lorsque l'on se sent victime de sa vie.

Lorsque l'on a abandonné nos priorités.

Lorsque l'on ne connaît pas nos priorités.

Lorsque les autres décident à notre place....

 

Chaque jour de la vie mérite d'être vécu. Si l'on estime que l'on passe plus de temps à attendre qu'à vivre, c'est que quelque chose cloche. Steve Jobs dit « si 3 jours d'affilés tu te lèves en pensant que tu n'aimes pas ta vie, c'est qu'il faut que tu changes des choses ».

 

 

L'accompagnement d'un coach en Equilibre de vie aide à :

  • s'ouvrir à de nouvelles perspectives,

  • ne plus se mentir à soi même,

  • aller au bout de la démarche,

  • ne plus se victimiser face aux choix et face au temps,

  • devenir autonome.

     

 

 

Apprendre auprès d'un professionnel, nous permet ensuite d'être autonome, de connaître les bases de l'équilibre de vie, pour pouvoir l'adapter au fil de notre vie.

 

Delphine Poretto

Me contacter